Colloque RSE et risques d’entreprise – Mars 2023

Colloque RSE et risques d’entreprise – Mars 20232022-04-25T11:34:20+00:00

L’ESC AMIENS et la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion de l’Université de MONS ont décidé de créer un événement académique majeur sur la question du risque et de la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE).

Les deux laboratoires proposent un colloque ouvert aux disciplines des Sciences de Gestion, aux Sciences Économiques, au Droit et au Sciences humaines et sociales sur le thème suivant :

RSE et risques d’entreprise

16 et 17 mars 2023

 

  1. Présentation des équipes :

Le C.E.R.M. (Centre d’études et de Recherches en Risk Management) est le laboratoire de l’ESC AMIENS dédié à l’étude du Risk Management. Les chercheurs traitent selon leur spécialité d’origine du risque managérial, du risque marketing, du risque financier, du risque en communication des organisations…

Le C.E.R.M. organise « les mardis du Risk Management » qui sont des soirées conçues comme une plateforme d’échanges et de réflexions sur la gestion des risques actuels et à venir. Le but étant d’une part, de mettre en lumière les questions actuelles majeures liées au risque management et d’autre part, de mettre en valeur des idées innovantes venant des organisations financières et non financières. Ces soirées ont également pour objectif d’échanger avec les acteurs économiques de la région Hauts-de-France afin de créer un moment fort de partage entre approches académiques d’une part et expériences terrains d’autre part.

L’Institut de Recherche SOCI&TER de l’Université de Mons fédère des chercheurs (économistes, gestionnaires, juristes, urbanistes, architectes, sociologues, philosophes e.a.) autour des grands défis indissociablement écologiques, économiques et sociaux auxquels nos sociétés sont confrontées. Pour cette raison, les recherches menées au sein de l’Institut SOCI&TER sont chaque fois interdisciplinaires et inclusives. Elles ont pour objectif de participer au développement des territoires. L’Institut SOCI&TER entend principalement se positionner dans le champ du développement durable en travaillant sur trois grands axes :

  • L’aménagement du territoire
  • L’inclusion sociale
  • L’économie

  

  1. Appel à contribution

 

L’originalité de ce nouveau colloque est de se dérouler alternativement à Amiens et à Mons. Pour la première édition, le colloque se déroulera à Amiens.

La responsabilité sociale des entreprises (RSE) est un concept difficile à cerner mais est devenue au fil du temps une préoccupation essentielle des organisations. En 2011, la Commission européenne définit la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) comme étant “la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société”. Elle précise qu’il “convient que les entreprises aient engagé, en collaboration étroite avec leurs parties prenantes, un processus destiné à intégrer les préoccupations en matière sociale, environnementale, éthique, de droits de l’Homme et de consommateurs dans leurs activités commerciales et leur stratégie de base.

La question du risque est intimement liée à la RSE. En effet, la RSE a des liens avec la gestion des risques puisqu’elle est considérée comme une pratique permettant d’éviter les risques ou tout au moins les minimiser, ce qui est l’objet de la gestion des risques (Gladys, 2007). Cependant, « une irresponsabilité sociale » est apparue en raison de la mondialisation des économies, la puissance des entreprises transnationales, les progrès industriels (Boidin, Postel, Rousseau, 2009). En reprenant les travaux de Carroll (1983), quatre responsabilités incombent à l’entreprise : la responsabilité économique, la responsabilité légale, la responsabilité éthique et la responsabilité philanthropique. Chacune peut générer des risques spécifiques. Déjà Crane et Matten (2004) faisaient remarquer que la pyramide de Carroll (1991) ne donnait aucune indication sur ce qui se passe lorsque plusieurs responsabilités entrent en conflit. Peut-on alors considérer comme Bou Nader et van Hoorebeke (2020) que la RSE constitue un élément essentiel du processus de la gestion des risques ?  Dans tous les cas, la question de la RSE est liée à la gouvernance de l’entreprise (Sahut et al., 2018). Le sujet est en mouvement comme l’indique Pesqueux (2020) après l’Accord de Paris de 2015 et la pandémie COVID-19 de 2020.

Les nouvelles expressions managériales comme « entreprise citoyenne », « entreprise éthique », « entreprise socialement responsable » (Capron et Quairel- Lanoizelée, 2007) conduisent naturellement à la question du risque. La RSE apparaissant de plus en plus se situer à l’interface de l’entreprise et de la société (Gond, 2011). De nombreuses questions se posent à travers différentes théories possibles à mobiliser comme la théorie des parties prenantes, de l’éthique des affaires, de la transparence en communication, de la réputation d’entreprise, le droit des affaires, …

De nombreux questionnements peuvent alors être entrepris et proposer lors de notre colloque :

  • Quels éléments de la RSE permettent de réduire les risques ?
  • Quels sont les effets de la communication sur la RSE sur le plan des risques ?
  • L’entreprise à mission est-elle source de risques ?
  • La RSE améliore-t-elle le risque de réputation ?
  • La RSE est-elle un élément modérateur de la gestion du risque ?
  • La digitalisation de la RSE est-elle source de risque ?
  • Les accords internationaux constituent-ils un risque pour l’entreprise ?
  • La Soft Law est-elle une nouvelle forme de risque pour l’entreprise ?
  • La RSE renforce-t-elle la légitimité de l’entreprise ?
  • La RSE est-elle un élément de compétitivité de l’entreprise ? …
  • Les SDGs, un nouveau cadre pour la RSE et la réduction des risques ?

Le thème étant très large, toute communication, quel que soit l’angle retenu sera la bienvenue. Toute communication en langue anglaise est aussi acceptée.

A noter : la revue Management et Sciences sociales procédera à son niveau à une deuxième évaluation des meilleures communications pour une publication éventuelle.

Comité d’organisation :

Philippe Boistel : Directeur de la Recherche ESC AMIENS

Loredana Cultrera : Assistante-Docteur Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Caroline Diard Enseignant-chercheur ESC AMIENS

Perrine Ferauge : Chargée de Cours à la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Dimitri Laroutis Enseignant-chercheur ESC AMIENS

Laetitia Pozniak : Chargée de Cours à la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Guillaume Vermeylen : Chargé de Cours Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Comité de sélection :

Jonathan Bauweraerts : Chargé de cours à la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Philippe Boistel : Directeur de la Recherche ESC AMIENS

Mélanie Croquet : Chargée de Cours à la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Loredana Cultrera : Assistante-Docteur Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Caroline Diard : Enseignant-chercheur ESC AMIENS

Claire Dupont : Chargée de Cours à la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Perrine Ferauge : Chargée de Cours à la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Romina Giuliano : Chargée de Cours à la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Cécile Godfroid : Première-Assistante à la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Sana Henda : Enseignant-chercheur ESC AMIENS

Dimitri Laroutis : Enseignant-chercheur ESC AMIENS

Audrey Morgand : Enseignant-chercheur ESC AMIENS

Léa Pecjak : Enseignant-chercheur ESC AMIENS

Laetitia Pozniak : Chargée de Cours à la Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Inès Saad : Enseignant-chercheur ESC AMIENS

Stéphanie Soulier : Enseignant-chercheur ESC AMIENS

Yann Tournesac : Directeur ESC AMIENS

Guillaume Vermeylen : Chargé de Cours Faculté Warocqué d’Economie et de Gestion (UMONS)

Dates importantes à retenir :

Date Objet Description
1er juin 2022 Projet de communication Une page décrivant la problématique, le terrain et la méthodologie utilisée, à adresser exclusivement par e-mail sous format doc ou docx.
17 juin 2022 Acceptation des projets
30 novembre 2022 Envoi des communications rédigées Les communication devront comporter maximum 20 pages, incluant les références et tables/figures.
20 décembre 2022 Avis des rapporteurs
31 janvier 2023 Retour des communications avec corrections
10 février 2023 Validation des communication corrigés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Boidin, B., Postel, N. et Rousseau, S. (2009), La responsabilité sociale des entreprises. Une perspective institutionnaliste, Presses Universitaires du Septentrion, Collection : l’économie retrouvée, 200 pages.

Boubaker, S., Cellier, A., Manita, R. and Saeed, A. (2020), “Does corporate social responsibility reduce financial distress risk ?”, Economic Modelling, 91, 835-851.

Bou Nader, R. et van Hoorebeke, D., (2020), “Quelles relations entre management des risques industriels et RSE ?”, Projectics, 1 (25), 9-25.

Capron, M. et Quairel-Lanoizelee, F. (2007), La responsabilité sociale d’entreprise, La Découverte.

Carroll, A. (1979), “A Three-Dimensional Model of Corporate Performance”, Academy of Management Review, 4 (4), 497-505.

Carroll, A. (1983), “Corporate social responsibility: Will industry respond to cut-backs in social program funding?”, Vital Speeches of the Day, 49, 604-608.

Commission Européenne (2001), Promouvoir un cadre européen pour la responsabilité sociale des entreprises, le Livre vert, Luxembourg. Repéré sur le site correl, consulté le 06.12.2021. http://www.correl.fr/upload/pdf/promouvoir-RSE.pdf

Crane, A. and Matten D. (2004), Business Ethics, a European perspective, Oxford University Press, Oxford.

Gladys, J. (2007), Csr, a risky business – risk management and Csr: http://www.wbs. ac.uk/ downloads/news/2007/10/csr-a-riskybusiness.pdf

Gond, J.P. (2011), “La responsabilité sociale de l’entreprise au-delà du fonctionnalisme : un cadre d’analyse pluraliste de l’interface entreprise -société”, Revue Finance Contrôle Stratégie, 14(2), 37-66.

Pesqueux, Y. (2020), “La modification des fondements de la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) après l’Accord de Paris de 2015 et la pandémie COVID-19 de 2020”, Innovar, 30 (78), 49-60.

Sahut, J.M., Mili, M. et Teulon, F., (2018), “Gouvernance, RSE et performance financière : vers une compréhension globale de leurs relations ? ”, Management et Avenir, 3 (101), 39 à 59.